Jouer avec les looks (et affirmer sa différence)

Avant de décider de lever le voile sur mon alopécie et sur le fait que je doive, à certaines phases de ma vie, utiliser des prothèses capillaires, j’ai dû faire une réflexion. Évidemment, plein de doutes se sont bousculés dans ma tête. Est-ce qu’on allait me juger? Allait-on me rejeter? En tant que comédienne, est-ce que j’allais être mise de côté, lors des castings?

Puis, j’ai pris la décision de m’affirmer dans ma différence. J’ai trop de mal à mentir… J’ai toujours préféré présenter les « vraies affaires » plutôt que de tenter de me créer un personnage. Je l’ai fait aussi pour d’autres personnes, qui ont davantage de difficulté à accepter leur condition. Je me dis que c’est à force d’en parler que l’on lèvera les tabous entourant la perte de cheveux. C’est à force de s’afficher et d’écrire sur le sujet qu’on se sentira moins seul. Déjà, depuis cinq ans, il y a tout un bout de chemin qui a été fait! On trouve de plus en plus d’Instagrameuses (surtout des femmes) qui parlent de leur alopécie. On observe le même phénomène sur TikTok, ce qui peut donner de l’espoir aux jeunes adeptes de ce média social. Se reconnaître, dans les figures publiques est rassurant. On a l’impression d’avoir le droit d’exister. On a moins honte d’être différent.

Je me présente comme je suis. 

C’est moi. Je suis ainsi: tantôt avec des cheveux, tantôt le crâne rasé, selon les phases de ma vie. Quand je dois avoir recours aux prothèses capillaires, je m’amuse à jouer la coquette, tantôt en brune, tantôt en noire, et même blonde, à certaines occasions. Tout ça, c’est moi. Ces looks me permettent de mettre en lumières différents aspects de ma personnalité.

Pour m’amuser, cette semaine, j’ai pris des photos en rafale de mes différentes prothèses. Je commence à avoir toute une collection! 

Le message que j’ai envie de passer, aujourd’hui, c’est de ne pas être gênées d’utiliser des prothèses. N’ayons pas honte! Amusons-nous. Soyons fières et libres!

Ayons… la TÊTE LIBRE! 😉

P.S. Pour ceux et celles qui ont suivi le dossier Innovaderm, ici, sur mon blogue, voici quelques nouvelles. J’avais mon rendez-vous de suivi du mois 9 de l’étude du nouveau médicament visant à traiter la pelade, hier.

La dermatologue a remarqué que certaines plaques de cheveux se rejoignaient, alors que sur les photos prises cet hiver, ce n’était pas le cas. On ne sait pas si c’est une fluctuation de la pelade (on sait que l’alopécie areata a cette particularité de « bouger »; les cheveux repoussent un à endroit et tombent à un autre), mais cela donne quand même un petit espoir! Elle dit que si cela a à repousser, cela se ferait dans les trois prochains mois. Je croise les doigts, même si je n’espère plus de miracle. À suivre!

Les wigs, perruques ou prothèses capillaires… peu importe leur nom, elles sont vachement pratiques!
Le look au quotidien, quand on vit avec la pelade

Une réflexion sur “Jouer avec les looks (et affirmer sa différence)”

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s